19 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

Pourquoi un énième blog politique ? Qu’apportera-t-il de plus ?

Un ami, ancien parlementaire honnête (oui oui, il y en a, fort heureusement) m’a écrit il y a quelque temps. Aujourd’hui maire d’une petite commune, il donne tout son temps et toute son énergie pour ses administrés. Il ne se rétribue pas et a également réduit le traitement de ses quelques adjoints à la portion congrue (200 euros), car il s’agit de redresser les finances de la Ville, passées entre des mains indélicates.

Son cas n’est pas isolé, ils sont même nombreux, en France, à se démener ainsi, sans beaucoup de moyens, au service des autres et de la République, qui elle aussi est tombée bien malade, à force d’être continuellement saignée et ponctionnée par des médecins autoproclamés, lesquels ont rarement travaillé dans la « vraie vie ». Comme le disait Brice de Nice, dans une réplique devenue culte, « C’est comment travailler ? Parce que je connais le mot… mais je sais pas vraiment… »

Car si la politique est devenue « un métier », c’est la plupart du temps, hélas, le métier de ceux qui n’en ont pas et qui n’ont par conséquent aucune idée du monde réel, à force de vivre dans les palais et sous les ors de la République, tous frais payés… par les véritables « forces vives de la nation », qui, elles, produisent la richesse de la France, quand les premiers la dilapident – et ne sont pas non plus les derniers à se servir et à servir leurs proches.

C’est fou le nombres d’épouses, de fils et de filles, de neveux, de nièces, de maîtresses qui, sans le moindre diplôme, sont devenus collaborateurs parlementaires, à une époque où le moindre texte est d’une complexité incroyable et requiert des compétences de plus en plus pointues. A titre d’exemple, notre Code du Travail pèse 1,5 kilo et comporte 3400 pages !

Marianne

Révoltés, mon ami et moi-même, par la dérive d’un certain nombre d’élus nationaux qui, au gré des décennies, ont pillé la France et sont en passe de l’achever, j’ai décidé de mettre en ligne ce blog. Il sera simple et sans emphase, énoncera uniquement des faits, plus rarement des opinions, éclairera le public sur les coulisses des décisions qui impactent fortement la vie quotidienne des Français, sans jamais descendre sous la ceinture, en tout cas pour ce qui me concerne, car parfois, il faudra bien décrire la réalité, qui, c’est bien connu, peut dépasser la fiction.

Mes fonctions, passées comme actuelles, me permettent d’observer au plus près un certain nombre de mécanismes, de les décrire, de les décrypter, parfois jusqu’au dégoût, il faut bien le reconnaître. Je précise que je n’appartiens à aucun parti politique, aucun syndicat, aucun groupe de pression et que j’ai toute forme d’extrémisme, de dogmatisme et de systématisme en horreur. Voilà, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur ma personne.

S’il est une chose que ce type d’élus indélicats déteste, c’est précisément que l’on jette une lumière crue sur leurs pratiques, leurs us et leurs coutumes. Alors, tous pourris ? Oh non, tant s’en faut ! Mais quelques vers dans un fruit suffisent à le corrompre… Puis ensuite, si l’on ne réagit pas, c’est au tour de la branche, du tronc et l’arbre finit par mourir. Comme l’écrivait un ministre, « en démocratie, toute vérité est bonne à dire ». Chiche ?

Tout cela est bel et bon mais… le temps de lire ce petit billet d’introduction la dette française aura augmenté d’un demi million d’euros. Non ?! Mais si !!! On dit merci qui ?

Ici le compteur de la dette. Attention, c’est déprimant –> http://www.planetoscope.com/comptes-publics/315-compteur-de-la-dette-publique-de-la-france.html

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Newpol |
Collectif Palestine Libre |
Partage & Echange |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Site de Jean-Paul LEBREC
| Contrastin Benayoun 2015
| Augmentez nos Salaires !